Notre Atelier

Guillochage

 

Tous nos ressorts sont forgés, et ciselés ("guillochés") à la lime sur l'étau . Ils ont tous une butée de lame


Toutes les abeilles sont reprises 2 fois à la lime : avant le montage et avant le contrôle qualité


Aspect final 


Préparation des pièces

Toutes nos lames sont meulées et polies 2 fois au cuir de buffle, très soigneusement par des professionels : ceci vous garantit une qualité et une finesse de tranchant

 

Afin d'obtenir un ajustage précis votre couteau est préparé "à l'ancienne", c'est à dire individuellement et à la lime


Perçage de précision des ressorts forgés


 



Pointage des plaquettes en olivier qui vont être percées par la suite


Préparation des manches


Selection rigoureuse et appairage pour faire en sorte que les 2 plaquettes se marient bien

 

Fabrication d'un manche de Laguiole. De droite à gauche : plaquette rectangulaire avec la croix du berger / détourage grossier / façonnage et 1er polissage


Façonnage du manche de Laguiole


Ajustage individuel des plaquettes

 

Façonnage d'un manchede Laguiole 12cm, 2 mitres à partir de plaquettes rectangulaires


Montage et travail à l'établi


Clouage soigneux de la lame afin d'éviter tout jeu latéral




Affilage

 

 

 

 Toutes nos lames sont affutées à la meule fine par un coutelier qualifié. La qualité de l'acier, du meulage triangulaire et du polissage vous facilitera l'affutage et prolongera la tenue de coupe


Traitement thermique


Les ressorts et les lames passent dans un four chauffé à plus de 1000° , avant d'être refroidis brutalement. Selon la nature de la pièce (ressort , lame ...) et sa composition (acier au carbone , acier inoxydable) la trempe est differente (température , huile/eau /air...)


Les pièces trempées (ici des ressorts) sont précipitées dans un bain d'huile afin de leur donner force et souplesse. Les lames sont ensuite "billées" : on contrôle la dureté exprimée en Rockwell (HRC) 
Nos lames en acier inoxydable Suedois Sandvik 12C27 ont une dureté de 56 HRC. 
Celles qui sont faites à partir d'acier spécial RWL 34 subissent un traitement thermique different et "billent" à 60Hrc, ce qui permet une coupe d'une encore plus grande longevité.

 

Fabrication d'acier damas chez François Morier


La fabrication d'un petit barreau d'acier Damas A gauche : Plusieurs types d'acier sont assemblés avant d'être mis au feu. A droite: ces morceaux ont été partiellement soudés au feu par forgeage. la suite consite à tout souder au feu et à replier le barreau pour obtenir le nombre de couches désirés

 

Vue Générale d'une forge artisanale


Forgeage au marteau pilon : réduit la fatigue et augmente la performance ! La force de la frappe est réglable par une pédale


Jérome Domingo (un de nos meilleurs compagnons) , lors d'un stage de forge chez François Morier


Stage de forge à Daillens (Vaud, Suisse)


François Morier , Forgeron, spécialiste en acier damas


Forgeage "à deux marteaux" : un homme tient le morceau à forger et frappe avec un marteau léger en donnant le rythme et en montrant l'endroit ou frapper.Son collègue l'accompagne en frappant avec une massette plus lourde. une parfaite coordination est impérative pour obtenir une performance satisfaisante


Forge de la pointe d'un couteau de chasse par François Morier


GRAVURE