Le couteau à tout faire

Le Capuchadou (ou Capujadou) est depuis la nuit des temps le couteau des paysans du Rouergue, de l'Auvergne et de l' Aubrac. Il s'agit d'un couteau rustique, à lame épaisse et pointue . Il sert à tout faire et ne se ferme pas. Une lettre du maire de Laguiole en 1890 indique qu'un couteau "très en vogue dans le pays porte le nom de Capujadou et qu'on le recherche à cause de sa commodité". Depuis 2011, l'atelier Fontenille-Pataud réédite et réinterprète pour vous cet ancêtre du couteau Laguiole et vous fait bénéficier de l'excellence de sa production.

Couteau laguiole Capuchadou

 

Lieutadès et les tailleurs de Chevilles, les "capujadous"

Lieutadès est un petit village du Cantal à 900 m d'altitude. Il se situe sur les premières pentes de l'Aubrac, en Auvergne. Ses habitants ont une particularité patronymique : ils sont appelés les Capujadous. Ils tiennent ce surnom d'un verbe occitan qui signifie "tailler" (des bouts de bois).

Couteau Laguiole made in France Capuchadou


Jadis, pendant les longues soirées d'hiver, ils taillaient à l'aide de leur "capujadou", le couteau ancêtre du laguiole, les innombrables chevilles qui fixaient les lauzes, ces énormes dalles de pierre qui sont assemblées pour former la couverture des toits. Ils ont tant taillé de ces chevilles que le surnom leur est resté. 

Couteau pliant Laguiole

1998 : Design d'un couteau légendaire

Créateur atypique, Richard Sossler observe le passé et le présent . Il réinterprète le Capujadou et s'inspire de la crosse du baton des bergers du massif central et des pélerins, nombreux à marcher sur les terres d'Auvergne et d'Aubrac . Il dessine donc un manche qui "tombe" parfaitement en main grace à ses courbes et à son galbe. De sa rencontre avec Robert Beillonnet ( 2 fois Meilleur Ouvrier de France en coutellerie) naitra ce couteau aux formes élégantes, à la lame puissante et fine à la fois, et au ressort forgé "en trèfle" si typique des anciens Laguioles.

Couteau Laguiole traditionnel

2011 : Le second souffle

Lettre de Richard Sossler à ses clients et amis au moment de la transmission : 

« Chers Amis, 

Comme vous le savez, cela fait quelque temps que je souhaitais prendre ma retraite.

Je voulais surtout pérenniser mes couteaux, en trouvant un Coutelier qui fabrique véritablement au pays et qui soit capable d'assurer la continuité de la fabrication telle que vous l'appréciez.

Il est vrai que ces derniers temps j'ai été sollicité par différentes Maisons CoutelièresLe Savoir Faire, la Compétence, la Notoriété bien assise ont été des critères décisifs… avec un petit plus non négligeable : l’Amitié. 

C'est pourquoi j'ai décidé de transmettre mes marques, modèles et mon site Internet www.capuchadou.fr à la maison Fontenille Pataud, dirigée par Gilles Steinberg que je connais depuis longtemps. Je dois même vous avouer qu'il y à une bonne dizaine d'années, ma modeste production ne suffisait pas à "faire bouillir la marmite " - j'avais donc choisi les couteaux signés Gilles® pour les vendre auprès des Coutelleries et Armureries. Je n'avais pas fais ce choix à la légère. Je n'ai jamais eu à regretter cette période de ma vie. Je me rappelle même que nous avions fait ensemble une superbe série spéciale "Capuchadou - 1er Laguiole "

Gilles Steinberg est Maître Artisan. Et son entreprise Fontenille Pataud a été labélisée "Entreprise du Patrimoine Vivant" Ses Apprentis et Compagnons sont des Jeunes qui sont passionnés par le métier de la Coutellerie.

La Confiance et l' Amitié que vous m'avez témoigné pendant ces nombreuses années, et dont je vous remercie du fond du Cœur, vous pouvez les reporter à mon Ami Gilles, il ne vous décevra pas. »